« Contrairement à l’antidépresseur, l’amant ne coûte rien à la sécu »

Gleeden ou comment vendre l’adultère

« Contrairement à l’antidépresseur, l’amant ne coûte rien à la sécu ». Ce slogan, qui s’affiche en grosses lettres dans les panneaux publicitaires de la capitale, en a déjà choqué plus d’un(e) ! Il s’agit de la nouvelle campagne d’affichage de Gleeden, un site de rencontre qui prône l’infidélité et qui n’est vraiment pas au goût de tous les Belges. Jugée politiquement incorrecte, choquante voire amorale pour certains, la campagne a d’ailleurs fait l’objet d’une plainte auprès du Jury d’éthique publicitaire.

Bon, l’adultère existe, ok. Mais les femmes mariées sont-elles si malheureuses au point d’envisager le recours aux antidépresseurs pour tenir le coup ? C’est en tout cas ce que suggère le site. Et quitte à conseiller, autant prévenir les plus soucieuses des caisses de l’Etat: ne vous inquiétez pas, au pire il existe les amants ! (Ouf, elles ont eu peur…).

 

Beatrix

Facebook Comments

  • Share

  • Articles similaires

    Il n’y a pas d’entrées complémentaires.

  • Commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués par une *

    *

    Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attribus: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>